Interdiction bancaire

Qu'est ce que l'interdiction bancaire

L'interdiction bancaire, tout la monde connait, au moins de nom. Mais dans le fond, nous ne savons pas tous de quoi il s'agit précisément, et le plus souvent, on entend tout et n'importe quoi à son sujet. C'est pour cette raison très précise que nous avons voulu faire le point ici sur l'interdiction bancaire. De ce fait, vous pourrez en savoir plus et savoir comment l'éviter. Vous apprendrez également qu'il est possible de demander une levée d'interdit bancaire avant la fin du délai légal et classique, fixé à 5 ans.

Comment tombe-t-on en interdiction bancaire ?

Il suffit par exemple qu'un de vos chèques soit refusé et que vous ne puissiez pas le régulariser. On parle alors dans le langage courant de chèque en bois, et c'est bien de cela dont il s'agit. Mais le chèque n'est pas la seule cause d'une mise en interdit bancaire. Si avez contracté un crédit et que vous n'êtes plus en mesure de faire face aux mensualités, la banque ou l'organisme prêteur peut alors faire une demande de fichage en interdit bancaire. Les deux fichiers les plus connus et les plus consultés sont le FCC : Fichier Central des Chèques, et le FICP : Fichier des Incidents des Crédits aux Particuliers. Lorsque vous faites une demande de crédit, la banque va consulter ces deux fichiers et si elle s'aperçoit que vous êtes en interdiction bancaire, alors elle va tout de suite rejeter votre demande de prêt. Le chèque sans provision et le crédit non remboursé sont les deux moyens les plus fréquents de tomber sous le coup d'une interdiction bancaire. Attention, si vous avez un compte joint avec votre conjoint, il sera également placé en interdit bancaire.


Les conséquences de l'interdiction bancaire

Elles sont assez nombreuses et surtout, elles sont très invalidantes. Tout d'abord, vous n'avez plus le droit d'émettre de chèque et vous devez rendre tout de suite votre chéquier à votre banque. Votre établissement financier vous retire également vos cartes bancaires et supprime votre autorisation de découvert. C'est donc un service bancaire très restreint qu'il vous reste en fin de compte : vous avez le droit de faire des virements et des prélèvements, vous pouvez demander à obtenir une carte de retrait, vous avez toujours des RIB pour vos diverses opérations bancaires. Dans le fond, c'est très embêtant et il vaut mieux sortir au plus vite de cette interdiction bancaire.

Sortir rapidement de l'interdiction bancaire

Au départ, une interdiction bancaire est prononcé pour une durée de 5 ans, mais vous pouvez raccourcir ce délai en régularisant votre situation. Si l'origine de vos soucis est un chèque sans provision, vous pouvez le régulariser, puis demander à votre banque de contacter la Banque de France qui vérifiera votre dossier et votre situation, et procèdera à la levée de l'interdiction bancaire si toutes les conditions sont réunies.



Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Auteur : Julie Moreira

Commenter cet article :

Vous pouvez grâce à cette rubrique commenter l'article que vous avez lu ou poser vos questions aux autres lecteurs sous un nom anonyme. Profitez-en !