Rachat de crédit

Surendettement et rachat de crédit

Être surendetté ne fait plus partie de la marginalité. En effet, cette situation est reconnue par bon nombre de français. Toutefois, il est difficile de sortir de cette impasse. Le rachat de crédit reste la solution alternative. En effet, lors d'un surendettement, faire un dossier de surendettement ou procéder à un rachat de crédit sont les solutions parfois mises en place mais il faut bien se renseigner avant d'agir.

Interdit bancaire et rachat de crédit

L’interdiction bancaire de 5 ans est une mesure frappant les personnes qui ont usé de chèques sans provision. Il s’agit d’un refus de la banque de recevoir un chèque irrégulier, tant que celui-ci n'est pas régularisé. Le statut d’interdit bancaire place les concernées dans une liste spéciale de la Banque de France, à laquelle tous les organismes bancaires et financiers ont accès. Par conséquent, il n’est pas rare que des institutions financières annulent l’inscription de l’interdit bancaire dans leur répertoire pour un éventuel crédit interdit bancaire. La situation d’interdit bancaire réduit néanmoins les droits bancaires. Il est bien sûr possible de s'en sortir avec en faisant un dossier de surendettement ou avec le rachat de crédit.


L’hypothèque

Contrairement à ce qu’on laisse entendre, il est possible pour l’interdit bancaire de contracter un nouveau prêt. Le crédit interdit bancaire est généralement accordé pour les propriétaires ou accédant à une propriété immobilière. Dans ce cadre, le prêt est garanti par le simple fait de justifier la pleine propriété d’une résidence principale ou secondaire. Ce type de prêt ou crédit hypothécaire permet de financer un projet personnel comme les études, le mariage ou la reconstruction d’une habitation. Pourtant, il présente des enjeux considérables puisque le propriétaire doit hypothéquer son bien. Ainsi, il risque la saisie en cas de non-remboursement.

La caution

Le prêt cautionné demeure une alternative pour obtenir un crédit interdit bancaire. Étant plus souple que le prêt sur hypothèque, il s’agit pour une société de se porter garante du prêt demandé par l’emprunteur auprès de l’organisme financier. Dans ce cas, elle est tenue pour responsable lorsque l’emprunteur n’arrive pas à payer son indu. Par ailleurs, ce type de prêt requiert la signature d’un contrat de cautionnement qui comporte une clause de non-aliénation. Cela signifie que l’emprunteur doit mettre une garantie, telle qu’une somme d’argent. Cette solution permet d'éviter entre autre le rachat de crédit en cas de non remboursement puisque l'organisme se porte garant.

Micro crédit réservé aux interdits bancaires

Souvent, le crédit interdit bancaire est réalisé par des micros crédit sociaux. Cette solution est adressée aux individus dont la situation financière est très complexe qui ne peuvent pas procéder à un rachat de crédit. Le but est de permettre une réinsertion professionnelle et sociale à ces personnes. Pour les aider, le micro crédit social leur réserve un traitement de faveur en accordant un faible taux pour un remboursement étalé sur plusieurs mois, voire quelques années.



Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Auteur : Julie Moreira

Commenter cet article :

Vous pouvez grâce à cette rubrique commenter l'article que vous avez lu ou poser vos questions aux autres lecteurs sous un nom anonyme. Profitez-en !